Gardiens d’un domaine
multiséculaire

Une terre unique à l’équilibre fragile

Conscients d’être les dépositaires d’un précieux héritage, nous aspirons à préserver l’équilibre fragile de notre terre, familiale depuis près de 300 ans, afin de pouvoir à notre tour la transmettre aux générations futures.

Tels des vignerons-jardiniers, nous appliquons les soins nécessaires à la terre et à la vigne, adaptant nos gestes au profil de chacune de nos parcelles. Nous recherchons à favoriser la biodiversité et à préserver l’identité de nos différents lieux-dits. Plus tard, nos vins révéleront alors toute leur richesse aromatique.

Une terre unique à l’équilibre fragile

Conscients d’être les dépositaires d’un précieux héritage, nous aspirons à préserver l’équilibre fragile de notre terre, familiale depuis près de 300 ans, afin de pouvoir à notre tour la transmettre aux générations futures.

Tels des vignerons-jardiniers, nous appliquons les soins nécessaires à la terre et à la vigne, adaptant nos gestes au profil de chacune de nos parcelles. Nous recherchons à favoriser la biodiversité et à préserver l’identité de nos différents lieux-dits. Plus tard, nos vins révéleront alors toute leur richesse aromatique.

Une mosaïque de lieux-dits

La Cerisaie, Petite Fontaine, Les Vaulons
Autant de lieux-dits aux noms évocateurs, autant de « Climats » distincts.

Notre domaine est composé essentiellement de vignes de plus de 30 ans d’âge, plantées majoritairement de pinots noirs, s’épanouissant sur des coteaux abruptes, exposés Sud/Sud Est, garantissant ainsi un ensoleillement maximum pour une maturité idéale.

Nos parcelles de chardonnays sont sélectionnées pour leur sol et leur climat rappelant les grands terroirs de blancs bourguignons.

Une mosaïque de lieux-dits

La Cerisaie, Petite Fontaine, Les Vaulons
Autant de lieux-dits aux noms évocateurs, autant de « Climats » distincts.

Notre domaine est composé essentiellement de vignes de plus de 30 ans d’âge, plantées majoritairement de pinots noirs, s’épanouissant sur des coteaux abruptes, exposés Sud/Sud Est, garantissant ainsi un ensoleillement maximum pour une maturité idéale.

Nos parcelles de chardonnays sont sélectionnées pour leur sol et leur climat rappelant les grands terroirs de blancs bourguignons.

Un terroir façonné par l'oeuvre du Temps

Cru célèbre de la Champagne méridionale, Les Riceys se situent à une latitude de 48° Nord.

Le Kimméridgien, vieux de 150 millions d’années, constitue le socle géologique de de ce grand terroir.

Enchâssé dans une multitude de vallons, d’une altitude allant de 166 à 338 mètres, Les Riceys bénéficie d’un véritable méso climat.

Les colluvions argilo-calcaires ont recouvert, au cours de millénaires d’érosion, les coteaux historiques des Riceys, cru emblématique du Pinot Noir, à la finesse incomparable.

Un terroir façonné par l'oeuvre du Temps

Cru célèbre de la Champagne méridionale, Les Riceys se situent à une latitude de 48° Nord.

Le Kimméridgien, vieux de 150 millions d’années, constitue le socle géologique de de ce grand terroir.

Enchâssé dans une multitude de vallons, d’une altitude allant de 166 à 338 mètres, Les Riceys bénéficie d’un véritable méso climat.

Les colluvions argilo-calcaires ont recouvert, au cours de millénaires d’érosion, les coteaux historiques des Riceys, cru emblématique du Pinot Noir, à la finesse incomparable.

De Perrier-Garnier à Baron d’Avella

L’histoire de la plus ancienne maison de vins de la Champagne Méridionale

Le 16 mai 1864, Tante Joséphine fonde la Maison Perrier-Garnier

Le 16 mai 1864, Joséphine Garnier, héritière du vignoble familial implanté aux Riceys depuis 1725, et son époux, Louis Perrier, propriétaire et négociant en vins, installent à Ricey-Bas, le siège de leur nouvelle société L. Perrier-Garnier – Négociant en Vins Fins. Louis est grand voyageur, il parcourt la France entière en vrai ambassadeur de leur toute nouvelle Maison. En son absence, Tante Joséphine veille avec soin sur le vignoble et dirige seule le chai, la tonnellerie et les magasins.

Le 16 mai 1864, Tante Joséphine fonde la Maison Perrier-Garnier

Le 16 mai 1864, Joséphine Garnier, héritière du vignoble familial implanté aux Riceys depuis 1725, et son époux, Louis Perrier, propriétaire et négociant en vins, installent à Ricey-Bas, le siège de leur nouvelle société L. Perrier-Garnier – Négociant en Vins Fins. Louis est grand voyageur, il parcourt la France entière en vrai ambassadeur de leur toute nouvelle Maison. En son absence, Tante Joséphine veille avec soin sur le vignoble et dirige seule le chai, la tonnellerie et les magasins.

La touchante correspondance échangée avec Louis, durant ces longs moments de séparation, témoigne de l’importance de son soutien et de son rôle déterminant dans le succès de Perrier-Garnier. Tante Joséphine, à l’instar d’autres grandes dames de Champagne, marquera de son emprunte le destin de sa Maison. La Maison Joséphine, au cœur du village des Riceys, continue d’être le siège de Baron d’Avella.

La touchante correspondance échangée avec Louis, durant ces longs moments de séparation, témoigne de l’importance de son soutien et de son rôle déterminant dans le succès de Perrier-Garnier. Tante Joséphine, à l’instar d’autres grandes dames de Champagne, marquera de son emprunte le destin de sa Maison. La Maison Joséphine, au cœur du village des Riceys, continue d’être le siège de Baron d’Avella.

Jules & Louis, de Ricey-bas à la Russie

Le 6 juin 1893, Louis et Jules Garnier, neveux de Joséphine, prennent en main le destin de la société familiale. Sous l’égide des deux frères, aventureux et doués en affaires, les ventes s’envolent. La Maison prospère et assoie sa notoriété, distribuant en plus de ses vins des Riceys, des grands vins et spiritueux venus des quatre coins du monde. Les bouteilles estampillées Perrier-Garnier s’exportent notamment jusqu’à la lointaine Russie !

Jules & Louis, de Ricey-bas à la Russie

Le 6 juin 1893, Louis et Jules Garnier, neveux de Joséphine, prennent en main le destin de la société familiale. Sous l’égide des deux frères, aventureux et doués en affaires, les ventes s’envolent. La Maison prospère et assoie sa notoriété, distribuant en plus de ses vins des Riceys, des grands vins et spiritueux venus des quatre coins du monde. Les bouteilles estampillées Perrier-Garnier s’exportent notamment jusqu’à la lointaine Russie !

Pierre

Au décès de Louis, Jules gère seul la société familiale. Au retour de son neveu des champs de bataille de Verdun, il semble vouloir continuer seul. Ambitieux et visionnaire, Pierre décide alors de se rendre à Paris pour faire ses preuves en se lançant à son tour dans les affaires. Avec son ami d’enfance, Pierre Virey, il créé tour à tour deux sociétés qui vont devenir de véritables références internationales : Les torréfacteurs Virey-Garnier et La Société Française d’Etiquetage. En 1947, Pierre inaugure à Paris, le premier Salon international du matériel d’embouteillage et des industries du conditionnement.

Pierre

Au décès de Louis, Jules gère seul la société familiale. Au retour de son neveu des champs de bataille de Verdun, il semble vouloir continuer seul. Ambitieux et visionnaire, Pierre décide alors de se rendre à Paris pour faire ses preuves en se lançant à son tour dans les affaires. Avec son ami d’enfance, Pierre Virey, il créé tour à tour deux sociétés qui vont devenir de véritables références internationales : Les torréfacteurs Virey-Garnier et La Société Française d’Etiquetage. En 1947, Pierre inaugure à Paris, le premier Salon international du matériel d’embouteillage et des industries du conditionnement.

Restant très attaché à ses racines et convaincu du grand potentiel du terroir des Riceys, Pierre n’aura de cesse de poursuivre le développement du domaine familial.

Figure charismatique des Riceys, Pierre s’engage à protéger son village natal lors de la Seconde Guerre Mondiale. Avec sagesse, il s’attache à défendre l’intérêt des familles des Riceys. Son village lui en sera affectueusement reconnaissant, comme en témoignent de nombreuses lettres de remerciements.

Restant très attaché à ses racines et convaincu du grand potentiel du terroir des Riceys, Pierre n’aura de cesse de poursuivre le développement du domaine familial.

Figure charismatique des Riceys, Pierre s’engage à protéger son village natal lors de la Seconde Guerre Mondiale. Avec sagesse, il s’attache à défendre l’intérêt des familles des Riceys. Son village lui en sera affectueusement reconnaissant, comme en témoignent de nombreuses lettres de remerciements.

La Maison prend des accents napolitains

En 1944, sa fille, Claude Garnier, héritière du vignoble familial et de la Maison Perrier-Garnier, épouse le Baron Federico d’Avella, aristocrate napolitain et fondateur de la société BAP, première agence parisienne de distribution de vins et spiritueux (Alors associé au Champagne Perrier-Jouet et au Cognac Hine).

Le baron d’Avella s’éprend du village de son épouse où il aime se ressourcer. Connu pour sa bonté, c’est tout le village des Riceys qui pleure sa disparation tragique en 1964. La société BAP est alors cédée au Champagne Perrier-Jouet. L’activité de négoce ralentit et la maison Perrier-Garnier se concentre sur le vignoble.

La Maison prend des accents napolitains

En 1944, sa fille, Claude Garnier, héritière du vignoble familial et de la Maison Perrier-Garnier, épouse le Baron Federico d’Avella, aristocrate napolitain et fondateur de la société BAP, première agence parisienne de distribution de vins et spiritueux (Alors associé au Champagne Perrier-Jouet et au Cognac Hine).

Le baron d’Avella s’éprend du village de son épouse où il aime se ressourcer. Connu pour sa bonté, c’est tout le village des Riceys qui pleure sa disparation tragique en 1964. La société BAP est alors cédée au Champagne Perrier-Jouet. L’activité de négoce ralentit et la maison Perrier-Garnier se concentre sur le vignoble.

Un souffle nouveau

A la fin des années 80, leur fils Thierry, en charge de la distribution des champagnes Bollinger au sein du groupe J. Verschave & Associés, décide de redonner ses lettres de noblesse à la Maison familiale.

Agé d’une trentaine d’années, audacieux et bercé par l’héritage de son grand père Pierre, Thierry reprend la Maison Joséphine ainsi qu’une partie des terres. Il mène alors un travail de reconstitution du vignoble en replantant plusieurs parcelles stratégiques et développe une gamme de champagnes gastronomiques destinés à ses proches et à une clientèle d’amateurs éclairés.

Un souffle nouveau

A la fin des années 80, leur fils Thierry, en charge de la distribution des champagnes Bollinger au sein du groupe J. Verschave & Associés, décide de redonner ses lettres de noblesse à la Maison familiale.

Agé d’une trentaine d’années, audacieux et bercé par l’héritage de son grand père Pierre, Thierry reprend la Maison Joséphine ainsi qu’une partie des terres. Il mène alors un travail de reconstitution du vignoble en replantant plusieurs parcelles stratégiques et développe une gamme de champagnes gastronomiques destinés à ses proches et à une clientèle d’amateurs éclairés.

La naissance de Baron d'Avella

Thibaut et Frédéric, élevés dans l’amour profond de la terre, par leur père Thierry, sentent naitre à leur tour le désir d’entreprendre, à l’image de leurs aïeux champenois.

Bercés par l’histoire de la Maison familiale, inspirés par la volonté de leur père et portés par les valeurs humanistes de leur grand-père, les deux frères créent en 2007 leur propre Maison de Champagne.

La naissance de Baron d'Avella

Thibaut et Frédéric, élevés dans l’amour profond de la terre, par leur père Thierry, sentent naitre à leur tour le désir d’entreprendre, à l’image de leurs aïeux champenois.

Bercés par l’histoire de la Maison familiale, inspirés par la volonté de leur père et portés par les valeurs humanistes de leur grand-père, les deux frères créent en 2007 leur propre Maison de Champagne.

A l’occasion du centenaire de la naissance de leur grand-père, ils lancent, en son hommage, la vinification des premiers flacons Baron d’Avella.

En 2014, à l’occasion des 150 ans de Perrier-Garnier, Thierry et ses fils décident de réunir leurs Maisons. L’avenir de la Maison est désormais entre les mains de La 6ème génération.

Thibaut prend en charge la conduite du vignoble familial et l’élaboration des vins. Frédéric, quant à lui, assure le développement commercial à l’international de la Maison.

A l’occasion du centenaire de la naissance de leur grand-père, ils lancent, en son hommage, la vinification des premiers flacons Baron d’Avella.

En 2014, à l’occasion des 150 ans de Perrier-Garnier, Thierry et ses fils décident de réunir leurs Maisons. L’avenir de la Maison est désormais entre les mains de La 6ème génération.

Thibaut prend en charge la conduite du vignoble familial et l’élaboration des vins. Frédéric, quant à lui, assure le développement commercial à l’international de la Maison.